La Chine et les États-Unis réaffirment leurs positions sur Taïwan

De hauts diplomates américains et chinois ont réaffirmé les positions de leurs pays respectifs sur Taïwan.

Lundi, le département d'État américain a en effet annoncé dans un communiqué de presse que Mark Lambert, coordinateur pour la Chine et secrétaire adjoint pour la Chine et Taïwan, s'est entretenu avec Hong Liang, directeur général chinois des affaires frontalières et maritimes.

Leur réunion en vidéoconférence s'est tenue le 23 mai dernier, trois jours après l'entrée en fonction du président taïwanais Lai Ching-te, qui rejette le principe d'une seule Chine. Pékin menait en même temps des exercices militaires autour de Taïwan.

Le communiqué de presse indique que les États-Unis « ont réaffirmé l'importance du maintien de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taïwan et ont fait part de profondes inquiétudes » concernant les exercices militaires conjoints de la Chine dans le détroit de Taïwan et autour de Taïwan.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué mardi qu'il a été rappelé que le principe « d'une seule Chine » constitue le fondement politique des relations bilatérales, et qu'il est une base essentielle du dialogue entre les deux camps concernant les questions maritimes.

D'après le ministère, « l'indépendance de Taïwan » constitue la plus grande menace pour la paix et la stabilité dans le détroit, et les Américains devraient immédiatement cesser de soutenir et de reconnaître les forces séparatistes taïwanaises.

Les deux diplomates avaient déjà rappelé leurs positions lors d'un précédent échange en novembre dernier.