Des entreprises japonaises participent à un séminaire sur le recrutement d’étudiants indiens

Les entreprises japonaises sont de plus en plus nombreuses à souhaiter recruter des diplômés d'une grande université scientifique indienne, dans un contexte de grave pénurie de travailleurs dans le secteur des technologies de l'information.

Des représentants d'une centaine d'entreprises japonaises ont participé lundi à un séminaire à Tokyo pour obtenir des conseils sur le recrutement d'étudiants de l'Institut indien de technologie.

L'événement était organisé par l'ambassade indienne.

L'IIT est la plus grande université technique d'Inde et compte parmi ses anciens élèves les PDG de Google et d'IBM.

L'ambassadeur indien, Sibi George, a expliqué aux participants que les étudiants indiens ont tendance à chercher un emploi aux États-Unis et en Europe. Il a insisté sur la nécessité de mettre en place un cadre permettant d'attirer au Japon des travailleurs techniques compétents.

Fujisue Kenzo, professeur adjoint à l'IIT Hyderabad, a évoqué le haut niveau de compétences des étudiants en matière de programmation. Il a expliqué qu'en Inde, contrairement au Japon, le recrutement se fait par l'intermédiaire des universités.

Les entreprises participantes souhaitaient savoir pourquoi les étudiants indiens cherchaient un emploi à l'étranger et si les entreprises japonaises pouvaient recruter de jeunes diplômés sur place.

Un participant d'une entreprise de construction d'usines a déclaré que le secteur japonais de la construction est confronté à une pénurie de concepteurs et d'ingénieurs de gestion et a besoin de main-d'œuvre étrangère.

Il a ajouté : « J'ai le sentiment que l'Inde a plusieurs longueurs d'avance sur le Japon en ce qui concerne les compétences informatiques de sa population ».