Les petits États insulaires réclament plus d'aide pour lutter contre la crise climatique

Les petits États insulaires ont exhorté les pays développés à fournir davantage de financements pour les aider face aux menaces posées par le changement climatique. L'appel a été lancé lors d'une réunion de l'ONU qui a débuté lundi.

La Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement se tient une fois par décennie. La nation insulaire d'Antigua-et-Barbuda aux Caraïbes accueille la réunion de cette année. Environ 100 pays, dont le Japon, y participent.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a qualifié le changement climatique de « crise existentielle pour toute la famille humaine » et précisé que les petits États insulaires en développement sont en première ligne.

Il a souligné que la communauté internationale a l'obligation de soutenir ces nations.

La réunion doit se terminer jeudi. Les participants devraient adopter un plan d'action pour les dix prochaines années.