Bande de Gaza : au moins 45 personnes tuées dans une frappe aérienne sur Rafah

Un bombardement israélien sur Rafah dimanche a causé la mort d'au moins 45 personnes.

Les critiques de la communauté internationale se multiplient à mesure que le nombre de victimes civiles à Gaza continue d’augmenter.

Cette attaque intervient après que la Cour internationale de Justice a ordonné à Israël de mettre immédiatement fin à son offensive à Rafah.

Les images prises par la NHK sur place montrent des tentes complètement détruites et des habitants ramassant des conserves de nourriture dans les cendres.

Un homme habitant à proximité a dit avoir vu des victimes qui gisaient sur le sol, dont des femmes, des enfants et des personnes âgées.

L’armée israélienne a martelé le fait que la frappe visait deux hauts responsables du Hamas et que des mesures avaient été prises pour réduire le risque de victimes civiles.

Le gouvernement israélien a aussi déclaré que les pertes civiles étaient regrettables, mais que « cette guerre est voulue et déclenchée par le Hamas ».