Bruxelles exhorte Israël à respecter l'ordre de la CIJ de mettre fin à l'offensive de Rafah

Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne a exhorté Israël à mettre fin à ses opérations militaires à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, affirmant que l'offensive allait à l'encontre de la décision de la Cour internationale de justice.

Dimanche, s’exprimant devant la presse, le haut représentant de l'UE, Josep Borrell, a déploré le fait que les principaux postes frontaliers restent fermés aux livraisons humanitaires à destination de Gaza. Il a déclaré que « cela va à l'encontre du verdict de la plus haute cour des Nations unies, la Cour internationale de Justice ».

Josep Borrell a ajouté que l’ordre émis est « contraignant et doit être pleinement et efficacement mis en œuvre ».

Revenant sur l'attaque à la roquette perpétrée par le Hamas contre Israël dimanche, Josep Borrell a déclaré : «â€¯Cela doit également cesser ». Il a insisté sur le fait que la communauté internationale doit tout faire pour parvenir à un cessez-le-feu, à la libération des otages et à l’amélioration de la situation humanitaire à Gaza.

Vendredi, la CIJ a décrété des mesures provisoires appelant Israël à cesser immédiatement son offensive à Rafah et à ouvrir des points de contrôle pour permettre une aide humanitaire à grande échelle. L’instance a déclaré que la situation à Gaza continue de se détériorer.