Kishida Fumio s'est envolé pour Séoul, pour un sommet à trois avec la Chine et la Corée du Sud

Le premier ministre japonais Kishida Fumio se rend ce dimanche à Séoul pour rencontrer le Premier ministre chinois Li Qiang et le président sud-coréen Yoon Suk-yeol. Ce sera le premier sommet des dirigeants des trois pays depuis quatre ans et demi. Des dispositions sont également en cours pour réaliser une réunion bilatérale entre Kishida et Li.

Les trois dirigeants tiendront leur sommet lundi dans la capitale sud-coréenne. Ils semblent susceptibles de confirmer la facilitation accrue des échanges humains à travers les interactions intercollégiales et le tourisme. Ils peuvent également désigner 2025 et 2026 comme années d’échanges culturels.

Avant le sommet, Kishida devrait tenir une réunion bilatérale avec Yoon dimanche. Ils accepteront probablement d’avoir des communications plus étroites entre leurs dirigeants et leurs ministres.

Les deux dirigeants devraient également rechercher une collaboration renforcée dans leurs relations avec la Corée du Nord, qui a intensifié son développement nucléaire et ses missiles.

Kishida organise également une réunion bilatérale avec Li. Le Premier ministre japonais semble désireux de réaffirmer son intention de promouvoir une « relation mutuellement bénéfique fondée sur des intérêts stratégiques communs ».

Kishida cherchera probablement à obtenir la levée immédiate de la suspension par la Chine des importations japonaises de produits de la mer et exposera les positions de son gouvernement sur d'autres questions bilatérales en suspens.

Kishida devrait également appeler la Chine à résoudre pacifiquement les problèmes liés à Taïwan par le dialogue.