La Chine maintient la pression sur Taïwan avec une deuxième journée d'exercices militaires

Taïwan affirme avoir détecté un total de 62 avions militaires chinois ce vendredi, au cours d'une deuxième journée d'exercices menés par Pékin dans les régions entourant Taïwan.

Le commandement du théâtre oriental de la Chine a annoncé jeudi qu'un exercice de deux jours se déroulerait vendredi autour de Taïwan, des îles Kinmen et d'autres régions.

Le ministère de la Défense taïwanais a déclaré avoir détecté 62 avions militaires chinois, dont des bombardiers H-6 et des avions de surveillance KJ-500, ainsi que des navires militaires et des garde-côtes chinois, entre 7 heures du matin et 21 h 40 vendredi.

Le porte-parole du ministère de la Défense chinois, Wu Qian, a déclaré vendredi qu'à chaque fois que les forces séparatistes "indépendantistes de Taïwan" provoqueront la Chine, Pékin intensifiera ses contre-mesures, jusqu'à l'unification complète de la mère patrie.

Ce commentaire est considéré comme un avertissement sévère à l'administration du président taïwanais Lai Ching-te, qui ne reconnaît pas le principe d'une seule Chine.

L'armée chinoise n'a pas encore annoncé si les exercices étaient terminés, mais les observateurs estiment que Pékin continuera à intensifier la pression sur l'administration Lai par le biais d'activités militaires.