Une commission japonaise autorise l'usage d'un médicament antigrippal pour traiter les infections transmises par les tiques

Un groupe d'experts du ministère japonais de la Santé a approuvé l'utilisation du médicament anti-grippal Avigan pour traiter une infection virale transmise par les tiques. Cette maladie est appelée Syndrome de fièvre sévère avec thrombocytopénie, ou SFTS.

Une fois que le ministère aura officiellement donné son feu vert à son utilisation, l'Avigan deviendra le premier médicament thérapeutique au monde contre le SFTS.

Les patients atteints de SFTS contractent principalement l’infection virale par des piqûres de tiques. Les symptômes comprennent de la fièvre et de la diarrhée, mais aucun médicament efficace n'est actuellement disponible.

Le ministère de la Santé affirme que jusqu'à 30 pour cent des cas de SFTS observés au Japon ont été mortels.

L'Avigan a été développé par Fujifilm Toyama Chemical. L'entreprise a demandé l'autorisation du ministère de la Santé pour l'utilisation de ce médicament contre le SFTS en août dernier, expliquant avoir prouvé son efficacité.

Vendredi, la commission du ministère de la Santé a confirmé que le médicament était efficace et qu'il n'y avait aucune inquiétude sérieuse au sujet de son innocuité.

L'Avigan a été initialement approuvé comme médicament anti-grippe au Japon en 2014 et le gouvernement le maintient dans ses réserves d'urgence.

Il ne peut pas être utilisé par les femmes enceintes ou les femmes en période de fertilité. Des tests sur les animaux ont montré qu'il pouvait provoquer des malformations chez les fœtus.