Taïwan en alerte face à un exercice militaire chinois

L'armée et les garde-côtes taïwanais restent vigilants face à l'exercice militaire que la Chine mène actuellement près de Taïwan.

Le Commandement du théâtre oriental de la Chine a déclaré jeudi qu'il mènerait un exercice militaire autour de Taïwan, des îles Kinmen et d'autres zones pendant deux jours jusqu'à vendredi.

Le commandement a indiqué que l'exercice impliquerait une patrouille de branches militaires telles que l'armée, la marine, l'armée de l'air et la force des fusées. Il a ajouté qu'elles testeraient également leurs capacités de combat réelles conjointes.

Il a publié une vidéo d'environ cinq minutes sur les réseaux sociaux chinois dans la nuit de jeudi à vendredi, qui montre une partie de l'exercice.

Chen Binhua, porte-parole du Bureau des affaires taïwanaises du Conseil d'État chinois, a publié une déclaration dans la nuit de jeudi à vendredi.

Il a déclaré que les mesures de rétorsion de la Chine visaient les activités indépendantistes à Taïwan et l'ingérence de forces extérieures, mais jamais les nombreux compatriotes de Taïwan.

L'administration du nouveau président de Taïwan, Lai Ching-te, qui a pris ses fonctions lundi, refuse de reconnaître le principe d'une seule Chine.

Le ministère taïwanais de la Défense a déclaré que 49 avions militaires chinois avaient survolé Taïwan entre le matin et 20 heures jeudi.

Il a également indiqué que des avions et des navires militaires chinois s'étaient approchés de la zone contiguë de Taïwan. La limite extérieure d'une telle zone se situe à 24 milles nautiques, soit environ 44 kilomètres, d'une côte.

Mais le ministère a ajouté que l'armée et les garde-côtes taïwanais ont empêché les avions et les navires chinois d'aller plus loin.