Funérailles d’Ebrahim Raïssi et des autres personnes tuées dans un accident d'hélicoptère à Téhéran

Des funérailles à grande échelle ont eu lieu mercredi dans la capitale iranienne, Téhéran, pour le défunt président du pays Ebrahim Raïssi et d'autres personnes tuées dimanche dans un accident d'hélicoptère.

L'hélicoptère s'est écrasé dans la province de l'Azerbaïdjan oriental, au nord-ouest de l'Iran. Les huit personnes à bord, dont M. Raïssi et le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian, sont décédées.

Des dignitaires de nombreux pays, principalement des pays voisins, dont les premiers ministres de Syrie et d'Irak, ont assisté aux funérailles.

Le premier vice-président Mohammad Mokhber, qui a assuré la présidence par intérim, a salué les participants.

Le vice-premier ministre chinois Zhang Guoqing était présent. Le président de la chambre basse russe, Viatcheslav Volodine, était également présent. Les deux pays ont approfondi leurs relations avec l’Iran pour contrer l’Occident.

L'Iran voulait apparemment montrer que ses relations diplomatiques avec les autres pays sont intactes malgré la mort inattendue du président et du ministre des Affaires étrangères du pays.

Parmi les participants figuraient également Ismail Haniyeh, un haut dirigeant du groupe islamique Hamas, des membres importants du groupe musulman chiite libanais Hezbollah et des rebelles houthis du Yémen, entre autres. Ces organisations sont soutenues par l’Iran.