La Russie entame des exercices tactiques sur les armes nucléaires

Le ministère russe de la Défense a annoncé le début d'exercices simulant le lancement d'armes nucléaires tactiques. Il a publié mardi un communiqué affirmant que ses forces répondaient aux menaces « provocatrices » de l'Occident.

Le ministère a également publié une vidéo de ce qu'il considère comme la première étape de l'exercice. Les manœuvres se déroulent dans le District militaire Sud, une zone frontalière qui comprend des parties de l'Ukraine sous contrôle russe.

Le ministère a indiqué que certaines troupes s'entraînent à l'utilisation d'un système de missile mobile à courte portée appelé Iskander. Selon lui, les forces aériennes s'entraînent à équiper des armes, notamment des missiles hypersoniques Kinzhal, d'ogives nucléaires.

Le président Vladimir Poutine avait ordonné que les exercices se déroulent en trois étapes. Il a invité ceux qu'il appelle ses « collègues biélorusses » à se joindre à la deuxième étape. La Biélorussie a déjà déployé des armes nucléaires russes sur son territoire.

Le ministère russe des Affaires étrangères a publié le 6 mai un communiqué affirmant que ces exercices étaient une réponse à une déclaration du président français Emmanuel Macron dans laquelle il suggérait d'envoyer des troupes européennes en Ukraine. Il a également souligné que le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, avait déclaré que les soldats ukrainiens pourraient utiliser des armes britanniques pour frapper le territoire russe.

Le ministère a ajouté que ces exercices visent à envoyer un « signal qui donne à réfléchir » à l'Occident et à ses « marionnettes » à Kyiv.