Une journaliste citoyenne chinoise ayant publié des reportages sur le Covid-19 a été libérée

Une journaliste citoyenne chinoise emprisonnée pour avoir couvert l’épidémie de Covid-19 dans la ville de Wuhan a été libérée après avoir purgé sa peine.

En 2020, Zhang Zhan, une ancienne avocate de Shanghai, s'est rendue à Wuhan, située dans la province chinoise du Hubei. Elle a publié en ligne des témoignages de citoyens, notamment de ceux qui étaient contraints de vivre une vie difficile. Elle a également partagé des informations sur la réponse des autorités à l'épidémie.

Mais elle a été arrêtée par les autorités pour diffusion de fausses informations. Un tribunal a condamné Mme Zhang à quatre ans de prison pour troubles à l'ordre public.

Cette décision a suscité des critiques internationales. Le gouvernement américain a publié une déclaration condamnant fermement la décision du tribunal.

Mme Zhang a fini de purger sa peine le 13 mai.

Ses sympathisants affirment qu’elle reste avec sa famille, mais qu’elle ne dispose que d’une liberté limitée. Ce commentaire a donné lieu à des spéculations selon lesquelles elle serait toujours surveillée par les autorités.