L'Australie et la Nouvelle-Zélande évacuent des personnes de Nouvelle-Calédonie

Les gouvernements d'Australie et de Nouvelle-Zélande s'efforcent d'évacuer les habitants de la Nouvelle-Calédonie frappée par une crise. L'aéroport du territoire français du Pacifique est hors service après plus d'une semaine de violents troubles politiques.

Les dirigeants de Canberra ont envoyé deux avions mardi dans le cadre de plans visant à transporter jusqu'à 300 Australiens bloqués. Des dispositions sont en cours pour que les ressortissants japonais puissent également embarquer.

La Nouvelle-Zélande envoie un avion militaire. Les responsables gouvernementaux déclarent qu'ils prévoient d'évacuer d'abord 50 personnes considérées comme hautement prioritaires.

Le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Winston Peters, a déclaré qu'ils se concentraient sur la sécurité des Néo-Zélandais et des autres personnes qui ont demandé de l'aide.

Des émeutes ont éclaté le 13 mai. Les troubles proviennent d'une proposition de Paris visant à modifier les règles de vote en Nouvelle-Calédonie. Les insulaires indépendantistes s’opposent au changement.

Les autorités ont imposé l'état d'urgence la semaine dernière. Six personnes dont deux policiers français sont mortes.