Des chercheurs de l’Université de Kyoto génèrent en masse des cellules capables de devenir des œufs humains

Des chercheurs de l'Université japonaise de Kyoto ont mis au point un moyen d'utiliser les cellules iPS humaines pour générer en masse des cellules capables de se transformer en ovules humains.

Un groupe dirigé par le professeur Saitou Mitinori de l'Institut d'études avancées de l'Université de Kyoto a découvert une méthode permettant de créer des cellules souches pour les cellules reproductrices à partir de cellules iPS humaines, puis de les transformer en ovogonies, qui forment des ovules.

Le problème était que la quantité d’ovogonies produites était trop faible.

Lorsque les chercheurs ont ajouté une protéine appelée BMP à la culture des cellules souches, ils ont réussi à produire d’énormes quantités d’ovogonies.

Les ovogonies se seraient multipliées par environ dix milliards en quatre mois environ.

Le groupe affirme avoir également réussi à générer en masse, par les mêmes méthodes, des cellules qui se transforment en spermatozoïdes.

Le professeur Saitou a déclaré que son équipe vise à appliquer la méthode aux soins médicaux, tels que le traitement de l'infertilité.