Le Japon va utiliser l'IA et la technologie des drones pour les opérations de déminage dans le cadre de l'APD

Le ministère japonais des Affaires étrangères envisage le recours à l'intelligence artificielle et à la technologie des drones pour aider au déminage dans les pays en développement dans le cadre de son programme d'aide publique au développement.

Un groupe consultatif discutant de l'utilisation de la science et de la technologie pour les affaires étrangères a élaboré une proposition et l'a présentée jeudi à la ministre des Affaires étrangères, Kamikawa Yoko.

Selon cette proposition, les avancées scientifiques et technologiques du Japon devraient être activement utilisées pour l'APD afin de résoudre les problèmes des pays en développement. L'expertise devrait être appliquée dans les domaines de l'environnement, de l'énergie, de la préparation aux catastrophes et de l'établissement de la paix.

Kamikawa Yoko précise que cela serait d'abord mis en œuvre dans des mesures de déminage.

Le Japon a acquis ce savoir-faire après avoir participé à des projets de déminage dans des pays comme le Cambodge. Les entreprises japonaises ont récemment étudié la procédure en utilisant la technologie de l’IA ainsi que des drones. Selon des responsables, des pays tels que l’Ukraine attendent beaucoup de cette initiative. Des systèmes permettant d'appliquer le savoir-faire acquis à l'étranger à de nouvelles innovations technologiques au Japon devraient être mis au point.

Le budget d'APD du Japon pour cet exercice financier est moins élevé. Il se situait à une somme record de 565 milliards de yens. Le ministère prévoit de continuer à réfléchir à des moyens efficaces de venir en aide aux pays en difficulté.