Vladimir Poutine nie tout projet de s'emparer de Kharkiv

Le président russe Vladimir Poutine a laissé entendre qu'il n'envisageait pas actuellement de s'emparer de Kharkiv, la deuxième plus grande ville d'Ukraine, mais qu'il avait l'intention de créer une zone tampon le long de la frontière.

M. Poutine répondait vendredi aux questions des médias russes à Harbin, ville du nord-est de la Chine.

Les troupes russes intensifient leur offensive dans la région orientale de Kharkiv. Les autorités affirment avoir franchi la frontière et pris le contrôle de plusieurs municipalités.

Sur la question de savoir si la Russie voulait s'emparer de Kharkiv, M. Poutine a répondu : « De tels projets n'existent pas aujourd'hui ».

Il a ajouté qu'il avait l'intention de créer une « zone de sécurité, une zone tampon » en raison des bombardements ukrainiens sur les régions russes situées près de la frontière. Ces bombardements ont fait plusieurs morts parmi les civils.