Les exportations chinoises de nitrocellulose vers la Russie ont fortement augmenté depuis l'invasion de l'Ukraine

Les exportations chinoises vers la Russie de nitrocellulose – un matériau à double usage pouvant être utilisé pour produire des munitions – ont bondi depuis que la Russie a commencé son invasion de l’Ukraine.

La nitrocellulose est un composé hautement inflammable utilisé dans la production de peinture, de vernis et d'encre, ainsi que de munitions.

La NHK a analysé les données publiées par les autorités douanières chinoises remontant à 2015. Elle a constaté que les exportations de nitrocellulose vers la Russie étaient pratiquement nulles entre 2015 et 2021. Ces exportations ont cependant bondi à partir de mai 2022, trois mois après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

En 2022, la Chine a exporté un peu plus de 700 tonnes de nitrocellulose vers la Russie. En 2023, la quantité a presque doublé pour atteindre plus de 1300 tonnes. Environ 110 tonnes ont été exportées de janvier à mars de cette année.

La Chine exporte de la nitrocellulose vers divers pays, dont les États-Unis et la France. Mais Washington est préoccupé par les exportations chinoises de ce matériau à double usage vers la Russie.

Lors de sa visite en Chine en avril dernier, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a fait part de ses inquiétudes au président Xi Jinping et à d’autres hauts responsables.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a vivement réagi jeudi, affirmant que la Chine contrôlait strictement les exportations de matériaux à double usage. Il a déclaré qu’il était inacceptable que les États-Unis tentent de rejeter la faute sur la Chine.