L'ONU soupçonne la Corée du Nord d’avoir volé 3,6 milliards de dollars lors de cyberattaques

Des observateurs des sanctions de l'ONU soupçonnent la Corée du Nord d'être à l'origine de 97 cyberattaques impliquant le vol de 3,6 milliards de dollars en cryptomonnaie entre 2017 et avril 2024.

Ces observateurs appartenaient à un groupe d'experts du Conseil de sécurité supervisant l'application des sanctions contre la Corée du Nord. Le groupe a été dissous fin avril après que la Russie a opposé son veto au renouvellement de son mandat.

Selon des sources diplomatiques de l'ONU, vendredi, certains des observateurs ont soumis leur travail inachevé au comité des sanctions du Conseil de sécurité contre la Corée du Nord.

Dans leur rapport, les observateurs affirment que la Corée du Nord a dérobé pour 147,5 millions de dollars en cryptomonnaie dans une bourse et l'a blanchie en mars à l'aide d'un service de mixage de cryptomonnaie.

Un service de mixage mélange les cryptomonnaies de nombreux utilisateurs pour dissimuler l’origine et la propriété des fonds.

Selon le rapport, l'argent volé est utilisé pour financer les programmes de développement nucléaire et de missiles de la Corée du Nord.

La dissolution du groupe d'experts pourrait affaiblir la capacité de l'ONU à surveiller les violations des sanctions par la Corée du Nord.