Gaza : les pourparlers de cessez-le-feu sont « proches de l’impasse », avertit le premier ministre qatari

Depuis des mois, le Qatar tente de calmer les tensions à Gaza en organisant des pourparlers entre Israël et le Hamas, afin de garantir la libération des otages et parvenir à un cessez-le-feu. Cependant, le dirigeant du pays admet que les négociations sont « dans une situation proche de l'impasse ».

Le premier ministre Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani a fait savoir que le Hamas exige la fin des combats avant même de parler des otages, ce qu’Israël refuse.

Le premier ministre a déclaré : « Tant qu'il n'y aura pas de compromis sur ces deux points, nous n’obtiendrons pas de résultat. »

Il a ajouté que l'offensive israélienne dans la ville méridionale de Rafah avait fait reculer les négociations.

L'armée israélienne a indiqué mardi dans un communiqué qu'au cours de la journée écoulée, elle avait frappé une centaine de cibles à travers la bande de Gaza et « éliminé » des dizaines de combattants du Hamas.

Al Jazeera rapporte qu'une frappe aérienne dans la ville centrale de Nuseirat a touché un immeuble résidentiel, tuant au moins 40 personnes, dont des enfants.

Les habitants de Gaza peinent à accéder aux soins médicaux dont ils ont un besoin urgent. Le Comité international de la Croix-Rouge a annoncé mardi avoir ouvert un hôpital de campagne à Rafah le 9 mai. Il précise que l'établissement peut soigner environ 200 personnes par jour.

Les responsables du groupe ont exhorté toutes les parties impliquées dans le conflit à « respecter et protéger » la mission médicale.