Des groupes prodémocratie du Myanmar sollicitent l’aide de Tokyo

De hauts responsables de minorités ethniques du Myanmar et des groupes prodémocratie se sont rendus à Tokyo. Ils ont évoqué leur combat contre la junte du pays et lance un appel à l’aide au Japon.

Mercredi, des représentants de trois forces armées de minorités ethniques et un ministre du gouvernement d'unité nationale (NUG) ont participé à une conférence de presse.

Le ministre de l'Éducation et de la Santé du NUG, Zaw Wai Soe, affirme qu’ils ont sécurisé 65 % des terres du Myanmar. Les combats contre la junte ont commencé après le coup d’État de 2021.

Toujours selon le ministre, plus ses forces gagnent en pouvoir, plus l'armée devient cruelle, tuant de nombreuses personnes lors de frappes aériennes. Il ajoute que la population ne peut pas obtenir de fournitures médicales et de secours sans coopérer avec l'armée. De nombreux approvisionnements de la communauté internationale transitent par l’armée.

Il a exhorté le gouvernement japonais à trouver des moyens de fournir une aide humanitaire qui parviendrait directement aux personnes dans le besoin.