Le bénéfice net total des trois principaux groupes financiers japonais dépasse les 3000 milliards de yens pour la première fois

Le bénéfice net combiné des trois principaux groupes financiers japonais a dépassé pour la première fois les 3000 milliards de yens au cours de l'exercice précédent, notamment grâce aux marges bénéficiaires élevées à l'étranger. Le montant équivaut à environ 19 milliards de dollars.

Mitsubishi UFJ Financial Group a enregistré un bénéfice net d'environ 1500 milliards de yens, soit environ 9,6 milliards de dollars, pour l'année terminée en mars. Cela représente une hausse de plus de 30 % en yens.

Sumitomo Mitsui Financial Group a enregistré un bénéfice d’environ 960 milliards de yens, soit environ 6,2 milliards de dollars, équivalent à une hausse de près de 20 % en yens.

Les montants en yens sont les plus élevés jamais enregistrés pour les groupes.

Dans le même temps, le bénéfice net de Mizuho Financial Group a augmenté de plus de 20 % pour atteindre environ 680 milliards de yens, soit environ 4,4 milliards de dollars.

Leurs bénéfices nets ont été stimulés par des marges bénéficiaires plus larges sur les prêts aux États-Unis et ailleurs où les taux d'intérêt sont élevés, ainsi que par la faiblesse du yen.

Un autre facteur a été la demande accrue de fonds pour prendre des mesures environnementales et faire face à la pénurie de main-d'œuvre au Japon. Les entreprises avaient également besoin de fonds pour acquérir des sociétés.