Accord nippo-américain pour le développement d’un système d'interception de missiles hypersoniques

Des responsables des gouvernements japonais et américain ont signé un accord sur le développement d'un système d'interception des missiles hypersoniques.

Ces engins peuvent atteindre près de cinq fois la vitesse du son, sur des trajectoires basses et irrégulières, ce qui les rend difficiles à détecter ou à abattre.

La Russie et la Chine ont déjà déployé de telles armes, et la Corée du Nord est en train de les développer.

Lors d'un sommet organisé en août 2023, le Japon et les États-Unis ont convenu de développer conjointement un système capable d'intercepter des missiles hypersoniques.

L'accord signé mercredi stipule la répartition des rôles et les procédures de prise de décision. Les responsables précisent que le Japon s'occupera du dispositif de propulsion.

Le développement du système devrait commencer d’ici fin mars 2025 et s’achever dans les années 2030.

Le ministère japonais de la Défense affirme vouloir renforcer rapidement les capacités d'interception grâce à la coopération entre le Japon et les États-Unis, à mesure que les pays voisins améliorent leurs technologies liées aux missiles.