Un panel d’Ishikawa recense 30 décès liés au séisme

Cela fait plus de quatre mois que le puissant tremblement de terre du Nouvel An a frappé la péninsule de Noto, au centre du Japon. Un groupe d'experts a tenu sa première réunion pour la certification des décès liés aux catastrophes. Il a recommandé que le décès de 30 victimes soit reconnu comme étant lié au séisme.

Les familles de personnes apparemment mortes de stress et de fatigue alors qu'elles vivaient loin de chez elles à cause du séisme peuvent bénéficier d'une aide financière. Tout d’abord, elles doivent déposer une demande de certification de décès lié à une catastrophe.

Les administrations locales convoquent une réunion d'experts pour déterminer quels décès répondent aux critères. Le panel s'est réuni pour la première fois mardi.

Il a examiné 35 demandes de résidents décédés dans les villes de Wajima, Suzu et Noto. Parmi celles-ci, le panel a recommandé que 30 victimes soient certifiées.

Les gouvernements municipaux ont jusqu'à présent reçu au moins 100 demandes de certification. Ce nombre pourrait augmenter considérablement à mesure que le processus de sélection progresse.