Jour du souvenir : les Israéliens rendent hommage aux victimes de la guerre

Lundi, les Israéliens ont rendu hommage aux citoyens tués lors de guerres ou d'attaques terroristes à l'occasion du Jour du souvenir. Les propos étaient pour beaucoup centrés sur le conflit à Gaza. Le premier ministre Benyamin Nétanyahou a affirmé que la victoire garantirait l'avenir d'Israël.

Dans tout le pays, les gens ont observé deux minutes de silence pour rendre hommage aux morts à la guerre. Lors d’une cérémonie à Jérusalem, Benyamin Nétanyahou a pris la parole et décrit le conflit en cours comme une question de survie. Il a déclaré : « C'est soit nous, Israël, soit eux, les monstres du Hamas, soit la continuité, la liberté, la sécurité et la prospérité, soit la destruction, le massacre, le viol et l'esclavage. »

Le premier ministre israélien a ajouté que la guerre d'indépendance israélienne n'était « pas encore terminée ». « Nous réaliserons les objectifs de la victoire, au centre desquels se trouve le retour de tous les otages », a-t-il déclaré.

Benyamin Nétanyahou est l’objet de critiques depuis le début du conflit. Il a été interrompu par un membre du public lors de son discours lundi. De nombreux Israéliens sont mécontents des failles de sécurité qui ont permis l'attaque du Hamas et déclenché les combats, alors qu'ils observent leur armée poursuivre son offensive à Gaza.