Au Japon, les personnes âgées paient désormais 3,5 % de plus pour leur assurance soins infirmiers

Au Japon, les personnes âgées ont commencé le mois dernier à verser en moyenne 3,5 % de plus en cotisations au système national d'assurance soins infirmiers.

Les municipalités de tout le pays examinent tous les trois ans les cotisations mensuelles payées par les personnes âgées de 65 ans et plus. Les autorités locales calculent les coûts des soins infirmiers dans leur région sur la base des normes nationales.

Le ministère des Affaires sociales affirme que les municipalités ont augmenté les frais à partir d'avril à environ 40 dollars en moyenne. Il s'agit d'une augmentation d'environ 1,3 dollar par rapport aux montants établis il y a trois ans.

Les contributions vont d'environ 22 dollars pour le village insulaire isolé d'Ogasawara, une sous-préfecture de Tokyo dans l'océan Pacifique, à environ 60 dollars pour la ville d'Osaka, dans l'ouest du pays.

Le ministère affirme que les cotisations ont augmenté dans tout le pays en raison de l’augmentation de la population de personnes âgées et de la hausse des salaires du personnel soignant.

La cotisation moyenne nationale a plus que doublé depuis le lancement du régime d'assurance soins infirmiers au cours de l'exercice 2000. Le montant mensuel moyen devrait grimper jusqu'à environ 58 dollars au cours de l'exercice 2040.