Le Japon veut attirer davantage d'investissements et d'informaticiens étrangers

Le Japon envisage des moyens d'attirer davantage d'investissements et d'informaticiens étrangers afin de soutenir la croissance économique du pays.

Le gouvernement élabore des plans pour encourager les entreprises étrangères à installer certaines de leurs activités, comme des usines, au Japon.

Il s'est déjà fixé l'objectif de doubler les investissements directs étrangers d'ici 2030 par rapport à 2022, pour qu'ils atteignent 100 000 milliards de yens, soit près de 640 milliards de dollars.

Le ministre de la Revitalisation économique, Shindo Yoshitaka, a déclaré lundi que des investissements massifs seraient nécessaires pour construire une économie capable de se développer malgré la population en déclin et vieillissante.

Les autorités souhaitent rendre les démarches plus simples et accessibles en anglais afin que les entreprises puissent plus facilement créer des sociétés au Japon.

Quant aux travailleurs étrangers, le gouvernement veut commencer par réorganiser les règles sur le statut de résidence des travailleurs étrangers, pour encourager les diplômés en informatique des meilleures universités d'Inde, ou d'Asie du Sud-Est à venir vivre et travailler au Japon.