Les Philippines soupçonnent Pékin de construire une île en mer de Chine méridionale

Les Philippines indiquent avoir envoyé un navire de patrouille pour empêcher la construction par Pékin d'une île dans une zone disputée de la mer de Chine méridionale.

D'après un porte-parole, les garde-côtes philippins ont trouvé des coraux broyés entassés au fond de la mer au niveau du banc Sabina, dans les îles Spratly. Ils jugent très probable que la Chine ait déversé ces matériaux en guise de remblai.

Les images prises par les garde-côtes dans les hauts-fonds du banc montrent un grand monticule blanc amassé au fond de la mer. Il est visible par sa couleur sensiblement plus claire que celle du récif.

Les garde-côtes affirment que des navires chinois étaient présents dans la zone.

Le banc Sabina se trouve à 140 km de l'île de Palawan, à l'ouest des Philippines, et largement à l'intérieur de la zone économique exclusive du pays.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a rejeté les accusations « sans fondement et fabriquées de toutes pièces » de Manille. Il a déclaré que les Philippines « ont répandu des rumeurs à plusieurs reprises et diffament délibérément la Chine dans une vaine tentative d'induire la communauté internationale en erreur ».

En mars, les Philippines avaient déclaré avoir découvert que Pékin effectuait des travaux de remblai similaires dans une autre zone en mer de Chine méridionale.