En Afghanistan, des inondations font au moins 160 victimes

Les inondations causées par les fortes pluies qui ont frappé vendredi les provinces du nord de l'Afghanistan, notamment Baghlan et Takhar, ont tué au moins 160 personnes.

Le gouvernement intérimaire des talibans appelle la communauté internationale à l’aide.

Un porte-parole de l'Autorité nationale de gestion des catastrophes a déclaré que plus de 220 personnes avaient également été blessées.

Plus de 8000 maisons ont été entièrement ou partiellement détruites et de nombreuses personnes ont perdu leur logement.

Les abris sûrs, ainsi que les réserves de nourriture et d’eau, se font rares.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, des données récentes indiquent une augmentation du nombre de cas de maladies d'origine hydrique, notamment de diarrhée et d'infections cutanées, dans les régions touchées par les inondations.

Le ministre des Affaires étrangères par intérim, Amir Khan Muttaqi, du gouvernement taliban, a indiqué que la vague d'inondations récente avait été particulièrement destructrice et que le pays avait besoin d'une aide conséquente.