À Tel-Aviv, des manifestants appellent le gouvernement à obtenir la libération des otages

Des milliers de personnes se sont rassemblées lors d'une manifestation dans la ville israélienne de Tel Aviv samedi. Elles ont exhorté le gouvernement à se concentrer sur la libération des otages, au lieu d'étendre l'opération militaire à Gaza.

Les participants ont demandé au premier ministre Benyamin Nétanyahou de démissionner et d'assumer la responsabilité de son incapacité à résoudre la question des otages.

Les négociations visant à obtenir un cessez-le-feu et la libération des otages ont été suspendues, Israël et le Hamas n'ayant pas réussi à s'entendre.

Les médias israéliens ont cité des responsables du pays affirmant que les négociations se poursuivraient, dans la mesure où elles n'ont pas encore complètement échoué.

Le Hamas a indiqué dans un communiqué qu'il allait reconsidérer ses stratégies pour les négociations.

Entre-temps, les forces israéliennes ont augmenté la pression sur le Hamas en étendant leurs opérations militaires à Rafah, dans la partie sud de la bande de Gaza.

Dans un nouvel avertissement publié par l'armée israélienne samedi, il a été conseillé aux habitants du centre de Rafah d'évacuer les lieux. Lundi dernier, l'armée avait émis un avis conseillant aux habitants de l'est de Rafah d'évacuer.

Samedi, un média palestinien a rapporté que sept Gazaouis avaient été tués lors de frappes aériennes israéliennes sur Rafah.

Selon les autorités sanitaires de l'enclave, 34 971 personnes ont été tuées à Gaza depuis le début du conflit.