Benyamin Nétanyahou s'engage à poursuivre l'opération à Rafah

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a déclaré qu'« aucune pression » n'empêchera les Israéliens de se défendre. Il a fait ces commentaires à la suite de la décision du président américain Joe Biden de suspendre les livraisons de munitions à son pays. Il a déclaré jeudi que si Israël devait « rester seul », il le ferait.

Benyamin Nétanyahou a vu ses forces utiliser une plus grande partie de leur arsenal en bombardant des parties de la ville de Rafah. Il a déclaré que s'il le fallait, ils se battraient avec leurs « ongles ».

Les négociateurs israéliens se sont retirés des pourparlers sur le cessez-le-feu au Caire. Les dirigeants du Hamas ont publié jeudi une déclaration annonçant que leurs délégués avaient également quitté les lieux. Ils ont déclaré que l'invasion de Rafah « vise à bloquer les efforts des médiateurs ».

Le porte-parole de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, John Kirby, a averti qu'une opération terrestre d'envergure « renforcerait en fait » le Hamas à la table des négociations. Il a ajouté que les États-Unis travaillaient avec les Israéliens pour développer d'autres approches afin d'éliminer les menaces au lieu de « défoncer Rafah ».