Le complexe de l'UNRWA à Jérusalem-Est va être fermé après un incendie probablement criminel

L'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens a annoncé la fermeture de son siège à Jérusalem-Est jusqu'à ce que la sécurité soit rétablie. L'agence indique que des résidents israéliens ont mis le feu au périmètre du complexe à deux reprises jeudi.

Le commissaire général Philippe Lazzarini, de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), en a fait l'annonce dans un message publié sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter.

Il a indiqué que le personnel travaillant au quartier général n'avait pas été blessé, mais qu'il avait dû éteindre l'incendie, car les pompiers israéliens avaient mis du temps à arriver sur les lieux. Il a ajouté que le bureau disposait sur son terrain d'une station d'essence et de diesel pour la flotte de voitures de l'agence.

M. Lazzarini a également mis en ligne une vidéo, provenant selon lui d'un média israélien, qui montre une foule accompagnée d'hommes armés scandant "Brûlez les Nations unies" à l'extérieur de l'enceinte, au milieu d'une fumée croissante.

Il a souligné qu'il s'agissait d'un développement scandaleux : "Une fois de plus, la vie du personnel de l'ONU a été gravement menacée".

M. Lazzarini a insisté sur le fait qu'il incombe au gouvernement israélien de veiller à ce que le personnel et les installations des Nations unies soient protégés à tout moment, et il a demandé qu'une enquête soit menée.