Adoption d'une loi visant à créer un système japonais d'habilitation à la sécurité

La Diète japonaise a adopté un projet de loi visant à mettre en place un système de contrôle de l'accès aux informations jugées essentielles pour la sécurité économique du pays.

Le projet de loi a été adopté vendredi lors d'une session plénière de la Chambre haute.

Le système s'applique aux données susceptibles de présenter des risques pour la sécurité nationale en cas de fuite.

Les informations seront classifiées et leur accès sera limité aux personnes ayant une autorisation gouvernementale, et ce même pour les employés d'entreprises du secteur privé.

Le projet de loi a été révisé à la Chambre basse après consultation par le principal parti au pouvoir, le Parti libéral démocrate, de son partenaire de coalition le parti Komei et de trois partis d'opposition.

La nouvelle loi exige que le gouvernement rende compte chaque année à la Diète de la manière dont il applique le système de vérification des habilitations de sécurité. Ces rapports doivent également porter sur la désignation et la suppression des informations classifiées.

La législation stipule que les informations doivent être classifiées sur la base de critères opérationnels.

Le gouvernement prévoit de mettre en place un groupe d'experts pour discuter de ces critères.