Le premier ministre Kishida déclare qu'il souhaite concrétiser les négociations au sommet avec la Corée du Nord

Le premier ministre Kishida Fumio a déclaré qu'il souhaitait organiser un sommet avec la Corée du Nord avec le soutien des États-Unis et de la communauté internationale.

M. Kishida a fait ce commentaire vendredi lors d'une réunion à Tokyo avec un groupe de parents de ressortissants japonais enlevés par la Corée du Nord.

Le groupe s'est récemment rendu aux États-Unis et a rencontré des hauts fonctionnaires du gouvernement états-unien et des membres des deux chambres du Congrès pour leur demander leur soutien afin de résoudre le problème des enlèvements le plus rapidement possible.

Le groupe était dirigé par Yokota Takuya, dont la sœur Megumi a été enlevée en 1977 à l'âge de 13 ans, et Iizuka Koichiro, dont la mère Taguchi Yaeko a été enlevée alors qu'il était âgé d'un an.

Les parents ont rappelé au chef du gouvernement que les responsables états-uniens avaient dit qu'ils soulèveraient la question des enlèvements à chaque fois qu'ils en auraient l'occasion.

M.Kishida a indiqué que lors de sa visite aux États-Unis le mois dernier, le président Joe Biden avait exprimé son soutien aux efforts déployés pour résoudre ce problème.

Après la réunion, M. Yokota a déclaré aux journalistes que le groupe exigeait le retour immédiat de toutes les personnes enlevées. Il a ajouté que ses membres ne voulaient pas que le gouvernement fasse des concessions sur cette demande et souhaitaient qu'il mène des négociations fermes avec la Corée du Nord.