Le ministre japonais de la Défense réagit à une vidéo prise illégalement d'un navire des Forces d'autodéfense

Le ministre japonais de la Défense, Kihara Minoru, a déclaré qu'il allait renforcer les capacités de sécurité des installations des forces d'autodéfense. Cette remarque fait suite à la diffusion en ligne d'une vidéo de drone montrant un navire des Forces maritimes d'autodéfense à quai, ces images pouvant être authentiques.

Cette séquence a été diffusée en mars sur un site web chinois de partage de vidéos et sur d'autres réseaux sociaux. Elle semble montrer le destroyer Izumo amarré à la base des forces maritimes d'autodéfense à Yokosuka, au sud de Tokyo.

Le ministère de la Défense a déclaré jeudi que la vidéo avait été analysée et jugée très probablement authentique.

Les vols non autorisés de drones à proximité et au-dessus des bases des forces d'autodéfense sont interdits par la loi.

S'adressant aux journalistes vendredi, M. Kihara a déclaré qu'il prenait très au sérieux les résultats de l'analyse, car les dommages causés par les drones aux installations japonaises liées à la défense pourraient sérieusement compromettre la sécurité du pays.

Il a déclaré que le ministère allait accélérer ses efforts pour introduire des équipements de pointe afin de prévenir de telles intrusions.