Kishida Fumio prévoit de participer à la conférence de paix sur l'Ukraine en Suisse

Selon des sources gouvernementales, le premier ministre japonais Kishida Fumio prévoit de participer à une conférence internationale en Suisse le mois prochain pour discuter d'un processus de paix en Ukraine.

M. Kishida devrait s'engager à maintenir le soutien du Japon à l'Ukraine et à confirmer l'unité des pays qui espèrent parvenir à la paix.

Le gouvernement suisse a annoncé au début du mois qu'il organiserait le sommet sur la paix en Ukraine dans la station balnéaire de Burgenstock les 15 et 16 juin, dans un contexte d'invasion prolongée de l'Ukraine par la Russie.

Il a indiqué que les participants discuteraient d'un plan de paix préconisé par l'Ukraine et d'autres propositions. Kyiv a présenté une formule de paix en dix points qui comprend le retrait des troupes russes et la restauration de l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Le gouvernement suisse a déclaré avoir invité plus de 160 délégations du monde entier.

Selon des sources gouvernementales japonaises, M. Kishida prévoit de se rendre dans la station balnéaire de Burgenstock en réponse à l'invitation.

Le secrétaire général du cabinet, Hayashi Yoshimasa, a déclaré jeudi que la conférence était importante pour que la communauté internationale montre son soutien aux efforts de l'Ukraine en vue d'une paix juste et durable.

Lors de la réunion, M. Kishida devrait souligner l'engagement indéfectible du Japon à aider l'Ukraine et à maintenir les sanctions contre la Russie.

Avant sa visite en Suisse, M. Kishida prévoit d'assister au sommet du G7 qui s'ouvrira en Italie le 13 juin.