Taïwan indique que 11 navires chinois ont pénétré dans les eaux près des îles Kinmen

Taïwan affirme que 11 navires du gouvernement chinois ont pénétré dans les eaux proches des îles Kinmen. Taïwan contrôle effectivement les îles et désigne les eaux qui les entourent comme comme « restreintes » et « interdites ». Il interdit aux navires chinois de naviguer dans ces eaux sans autorisation.

Les garde-côtes taïwanais affirment que sept navires du gouvernement chinois, dont des navires des affaires maritimes et de la pêche, ont pénétré dans les eaux restreintes vers 15 heures jeudi.

Quatre navires des garde-côtes chinois ont également pénétré dans les eaux interdites et restreintes à peu près au même moment.

Les garde-côtes taïwanais affirment que les 11 navires chinois sont restés dans les eaux pendant environ 90 minutes, bien que leurs patrouilleurs les aient avertis de quitter les lieux.

C'est la quatrième fois en mai que des navires des garde-côtes chinois pénètrent en formation dans la zone. Les garde-côtes taïwanais ajoutent que c'est la première fois que des navires d'autres agences gouvernementales se joignent aux navires des garde-côtes chinois pour pénétrer dans les eaux.

Les analystes estiment que la Chine tente d'accroître la pression sur l'administration taïwanaise de Lai Ching-te, qui doit prendre ses fonctions le 20 mai.