La police de Tokyo enseigne aux résidents étrangers les règles pour conduire un cyclomoteur au Japon

Le nombre d'accidents et d'infractions au code de la route est en augmentation à Tokyo en ce qui concerne les cyclomoteurs, des véhicules à deux roues qui ressemblent à des bicyclettes à pédales, mais qui peuvent également être motorisés.

Une séance d'information sur l'utilisation en toute sécurité des cyclomoteurs a été organisée à l'ambassade du Vietnam dans le quartier de Shibuya à Tokyo. Une trentaine de personnes, dont le personnel de l'ambassade, y ont participé.

Un conférencier du département de la police métropolitaine de Tokyo a expliqué qu'un permis de conduire et une plaque d'immatriculation sont nécessaires pour conduire un cyclomoteur au Japon.

Selon la police de Tokyo, 70 infractions aux règles, telles que la conduite sans permis de conduire, ont été confirmées au cours des trois mois qui se sont écoulés jusqu'au mois de mars de cette année. Ce chiffre dépasse déjà le nombre total de 56 pour l'ensemble de l'année 2023. Les accidents ont également été plus fréquents que l'année dernière.

Le Vietnam et certains autres pays et régions autorisent les conducteurs à utiliser le véhicule sans permis de conduire. La police affirme qu'elle continuera à travailler avec des institutions telles que les écoles de langue japonaise pour éduquer ceux qui conduisent des cyclomoteurs sans connaître les règles japonaises.