Le président sud-coréen souhaite renforcer les relations bilatérales avec le Japon

Jeudi, le président sud-coréen Yoon Suk-yeol a souligné son intention de continuer à promouvoir de meilleures relations avec le Japon.

Le chef d’État a évoqué les relations nippo-sud-coréennes lors d'une conférence de presse tenue la veille de son deuxième anniversaire de mandat.

Il a déclaré que les deux pays devraient endurer ce qui doit être enduré et avancer dans la bonne direction, tout en reconnaissant que diverses questions en suspens ainsi que l'histoire pourraient constituer des obstacles.

Yoon Suk-yeol a déclaré que lui et le premier ministre japonais Kishida Fumio partageaient un sentiment de confiance mutuelle et avaient tous deux à cœur d'améliorer les relations bilatérales.

L'opposition sud-coréenne a conservé sa majorité lors des élections générales du mois dernier. Certains estiment que cela pourrait conduire à des appels plus forts au Parlement pour une révision de la politique du pays à l'égard du Japon.

Yoon Suk-yeol a également déclaré que le faible taux de fécondité de la Corée du Sud pourrait être considéré comme une urgence nationale et a annoncé son intention de créer un nouveau ministère pour s'attaquer à ce problème.

La conférence de presse présidentielle était la première organisée par le dirigeant sud-coréen depuis août 2022, date marquant ses 100 premiers jours au pouvoir.

Certains observateurs ont attribué la défaite écrasante du parti au pouvoir le mois dernier au style de gouvernance arbitraire du chef d’État.

Yoon Suk-yeol a probablement considéré la conférence de presse de jeudi comme une opportunité de présenter les plans de son gouvernement à un large public.