Des analystes prédisent une baisse du PIB japonais au premier trimestre

Des analystes du secteur privé prévoient un ralentissement de l'économie japonaise entre janvier et mars dernier.

Ils soulignent la faiblesse des exportations et des dépenses de consommation.

Une enquête menée auprès de onze cabinets de recherche révèle que tous prédisent une contraction du PIB au premier trimestre. Le gouvernement publiera les données préliminaires jeudi prochain.

Les analystes prévoient une croissance annualisée ajustée à l'inflation comprise entre moins 1 % et moins 3,3 %.

Tous les cabinets, sauf un, affirment que le taux de croissance des dépenses de consommation a probablement diminué par rapport au trimestre précédent.

La consommation privée représente plus de la moitié du PIB du Japon.

Ils observent que les ventes d'automobiles ont été faibles, certains constructeurs ayant suspendu leur production et leurs expéditions en raison d'irrégularités dans les procédures de certification gouvernementales.

Ils ajoutent qu’en raison de la hausse des prix, les consommateurs ont moins dépensé en nourriture.

Toutes les entreprises interrogées estiment que les exportations ont diminué à cause de la baisse des livraisons d'automobiles, malgré une consommation robuste de la part des touristes.

Les analystes s'attendent également à une baisse des dépenses en capital.
Selon eux, ces chiffres indiqueraient que l'économie du pays a stagné entre janvier et mars.