Excuses d’un ministre japonais aux personnes souffrant de la maladie de Minamata, après l'interruption de leurs discours

Le ministre japonais de l'Environnement a présenté ses excuses, notamment au représentant d'un groupe de personnes souffrant de la maladie de Minamata, suite à une rencontre qui s’est déroulée la semaine dernière.

Au cours de l'événement, le représentant et un autre participant ont été interrompus en plein discours.

Huit groupes ont rencontré le 1er mai le ministre de l'Environnement, Ito Shintaro, à Minamata, une ville située dans le sud-ouest du pays. La maladie de Minamata est causée par un empoisonnement au mercure dû aux eaux usées et aurait dévasté la vie de dizaines de milliers de personnes au Japon.

Lors de la réunion, chaque représentant disposait de trois minutes pour transmettre ses demandes et autres messages au ministre. Un responsable du ministère a coupé la parole aux représentants de deux groupes une fois le temps imparti écoulé. Leurs microphones ont ensuite été éteints.

Mercredi, M. Ito s'est rendu à Minamata et a rencontré le représentant de l'un des deux groupes, ainsi que d'autres personnes. Le représentant a également vu son micro éteint à l’issue du temps imparti.

Le ministre s'est profondément incliné devant chacun des participants et leur a assuré qu'il souhaitait s'excuser en toute sincérité.

Le représentant a souhaité qu’une autre occasion se présente pour que les personnes souffrant de la maladie de Minamata puissent exprimer leurs points de vue. Il a donc remis, pour ce faire, une lettre au ministre.