Décès de l'ancien chef de la propagande nord-coréenne Kim Ki-nam

Un ancien membre du leadership nord-coréen qui a servi les trois générations de la famille Kim au pouvoir en tant que maître des opérations de propagande serait décédé à l'âge de 94 ans.

La télévision centrale coréenne a rapporté que Kim Ki-nam, ancien secrétaire du Comité central du Parti des travailleurs au pouvoir en Corée du Nord, est décédé mardi des suites d'une défaillance de plusieurs organes.

Le média a également indiqué que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avait rendu hommage à l'ancien responsable dans sa salle funéraire mercredi matin. Il dirigerait le comité des funérailles nationales de Kim Ki-nam.

Après avoir travaillé comme rédacteur en chef du journal du Parti des travailleurs, le Rodong Sinmun, Kim Ki-nam a commencé à superviser les opérations de propagande et de contrôle idéologique du parti dans les années 1980.

Il a servi les régimes du fondateur du pays, Kim Il-sung, de son fils Kim Jong-il et de l'actuel dirigeant Kim Jong-un.

L'agence de presse sud-coréenne Yonhap a rapporté que Kim Ki-nam avait orchestré les efforts visant à idolâtrer les dirigeants nord-coréens.