Scandale Daihatsu : toutes les usines reprennent la production au Japon

Daihatsu Motor, la filiale de Toyota Motor qui produit les petits véhicules, relance les activités d'une usine située près de son son siège social. Elles avaient été suspendues pendant quatre mois et demi en raison d'un scandale de tests de sécurité frauduleux. Les quatre sites de production de Daihatsu au Japon sont désormais tous actifs.

Le constructeur automobile a repris mardi la construction de deux modèles dans son usine du département d'Osaka, où travaillent environ 200 employés.

Toutes les usines de Daihatsu ont été fermées au Japon fin décembre après que le constructeur a reconnu avoir falsifié des tests de sécurité afin d'obtenir la certification officielle.

La production a depuis repris par étapes, les régulateurs ayant confirmé que certains modèles répondaient aux normes en vigueur.

Les usines des départements de Kyoto et de Shiga ainsi que celle d'une filiale du département d'Oita ont déjà rouvert.

L'entreprise accepte à présent de nouvelles commandes pour presque tous les modèles destinés au marché japonais, même si la demande n'a pas retrouvé son niveau d'avant le scandale.