Le Hamas quitte l’Égypte laissant les négociations de cessez-le-feu avec Israël dans l’incertitude

Les représentants du Hamas ont annoncé leur départ d'Égypte, où se déroulent des négociations avec Israël sur un cessez-le-feu à Gaza et la libération des otages.

Dimanche, le groupe a déclaré que le dernier cycle de négociations était terminé et que sa délégation quittait le Caire après avoir remis sa réponse à une proposition israélienne aux médiateurs, dont l’Égypte fait partie.

Avant cette annonce, le chef du Hamas, Ismail Haniyeh, a réitéré que tout accord nécessite un cessez-le-feu complet. Il a indiqué dans un communiqué que le groupe était toujours désireux de parvenir à une entente globale mettant fin à ce qu'il appelle l'agression israélienne, garantissant le retrait de Tsahal et l’échange d'otages.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a anoncé le même jour que son pays était prêt à suspendre les combats pour obtenir la libération des otages.

Il a toutefois ajouté que le Hamas reste campé sur ses positions extrêmes et qu’Israël ne peut pas les accepter.

On ne sait toujours pas si les deux parties parviendront à réduire leurs divergences.

Dimanche également, le Hamas a annoncé avoir effectué des tirs de roquettes sur des soldats israéliens près du point de passage de Kerem Shalom entre Israël et Gaza.

Selon les médias israéliens, au moins 10 personnes ont été blessées. Tsahal aurait riposté avec une frappe aérienne sur l’une des zones d’où les attaques avaient été lancées.