Le système d'irrigation conçu à l’initiative d’un médecin japonais assassiné est achevé en Afghanistan

Un nouveau canal d'irrigation a été achevé en Afghanistan, avec le soutien d'une organisation non gouvernementale qui poursuit les efforts déployés par le regretté médecin japonais Nakamura Tetsu.

M. Nakamura a été abattu en Afghanistan en 2019, après y avoir promu une aide humanitaire pendant de nombreuses années. On ne sait toujours pas qui l'a tué et pour quelle raison. Une enquête est au point mort depuis la période antérieure au retour des talibans, en 2021.

L'ONG japonaise Peshawar-kai, autrefois représentée en Afghanistan par M. Nakamura, poursuit son activité dans le pays.

Une cérémonie d'inauguration a eu lieu samedi dans la province orientale de Nangarhar en présence de responsables talibans et de résidents locaux. Il a fallu environ un an et demi pour achever la construction du canal.

Le ministre par intérim de l'Énergie et de l'Eau, Abdul Latif Mansoor, a déclaré que les membres de l'ONG japonaise avaient accompli un exploit incroyable en acheminant de l'eau sur une longue distance et en la stockant. Il a remercié le groupe de ne pas oublier le peuple afghan, d’éprouver sa douleur et de lui venir en aide.

Fujita Chiyoko, membre de Peshawar-kai, a déclaré que la sécheresse s'aggrave en Afghanistan. Elle a ajouté que son groupe poursuivrait ses activités pour aider de nombreuses personnes à acquérir la méthode d'irrigation initiée par le Dr Nakamura et à l'appliquer aux zones durement touchées.