Le Japon promet 1 milliard de dollars à la BAD pour lutter contre le changement climatique

Le Japon déclare qu'il contribuera environ 160 milliards de yens, soit environ 1,04 milliard de dollars, à un fonds de la Banque asiatique de développement (BAD) destiné à aider les pays à faible revenu dans leur lutte contre le changement climatique.

Le ministre des Finances Suzuki Shunichi a discuté de ce don dimanche lors d'une réunion annuelle de la BAD à Tbilissi, la capitale géorgienne.

La banque avait précédemment accepté de reconstituer ce fonds pour soutenir ses pays membres les plus pauvres et les plus vulnérables, à hauteur de 5 milliards de dollars.

M. Suzuki a observé que les économies de l'Asie-Pacifique sont essentielles à l'augmentation de la croissance économique mondiale. Il a ajouté que la région est confrontée à divers défis tels que la pauvreté et les catastrophes causées par le changement climatique.

Le ministre des Finances a fait savoir que le Japon était prêt à soutenir de manière proactive les nations insulaires et d'autres régions vulnérables au changement climatique.

M. Suzuki a ajouté qu'il s'attend à ce que la BAD continue de jouer un rôle clé dans la prospérité régionale.

Il a par ailleurs révélé que le Japon envisageait d'accueillir la 60e réunion annuelle de la BAD en 2027. Le dernier rassemblement de ce type dans le pays remonte à celui de Yokohama en 2017.