Kishida Fumio évoque les questions abordées durant sa tournée en France et en Amérique du Sud

Le premier ministre japonais Kishida Fumio est sur le point d’achever sa visite de six jours en France, au Brésil et au Paraguay. Il a fait le bilan des questions abordées durant sa tournée.

M. Kishida a tenu une conférence de presse à Sao Paulo.

Il a déclaré : « Il est nécessaire de démontrer fermement notre engagement à maintenir un ordre international libre et ouvert fondé sur l'État de droit et à élargir le cercle de la coopération. J'ai pris en compte les problèmes et les circonstances auxquels chaque pays est confronté, ainsi que les mesures détaillées propres au Japon, gardant ces points à l'esprit lors de cette visite. »

Le premier ministre a d'abord évoqué son passage à Paris, où il s'est adressé au Conseil ministériel de l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Les participants se sont également entendus sur une déclaration soutenant les principes et recommandations pour l’utilisation de l’intelligence artificielle.

M. Kishida a par ailleurs rencontré le président français Emmanuel Macron.

Concernant les relations bilatérales avec Paris, le premier ministre nippon a assuré être en mesure, avec M. Macron, de jeter les bases du renforcement des liens de sécurité entre les deux nations.

« Lors d'une réunion avec le président Macron, nous avons eu des discussions détaillées sur les dernières situations en Ukraine, au Moyen-Orient et en Asie de l'Est en termes de relations bilatérales. Nous avons pu produire des résultats concrets en nous mettant d'accord sur le début des négociations concernant l'accord d'accès réciproque Japon-France », a-t-il déclaré.

M. Kishida a ensuite évoqué sa première visite en Amérique du Sud en tant que premier ministre pour renforcer les liens entre le Japon et le « Sud ». Lors d'une réunion avec le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, les dirigeants se sont mis d'accord sur une initiative de partenariat vert pour atténuer les effets du changement climatique.

Au Paraguay, il a rencontré le président Santiago Pena. Les deux hommes ont convenu d'élargir le champ de la coopération et des échanges entre leurs pays respectifs.

Le premier ministre s'est engagé à renforcer les liens avec l'ensemble de la région d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud au sein d'une communauté internationale diversifiée.

Il a précisé qu'il était en mesure de sensibiliser les dirigeants du monde entier à l'importance de maintenir un ordre international libre et ouvert fondé sur l'État de droit.

M. Kishida a déclaré : « Nous réaliserons un monde qui protège la dignité humaine. Pour atteindre cet objectif commun fondamental, le Japon fournira une coopération détaillée, typique de l’Archipel, avec diversité et inclusion, à divers pays, y compris ceux d'Amérique latine. »

Kishida Fumio retournera au Japon lundi.