Le Japon renforce ses règles en matière de conditions de résidence des étudiants

Le gouvernement japonais a révisé une ordonnance du ministère de la Justice afin de renforcer les règles d'octroi du statut de résident étudiant. Cette mesure fait suite à la révélation, en 2019, de la perte de contact d'une université de Tokyo avec plus de 1600 de ses étudiants étrangers.

Selon les nouvelles règles révisées en avril, les établissements d'enseignement doivent mettre en place une gestion adéquate des inscriptions pour accepter les étudiants étrangers. Les mesures requises comprennent le suivi de l'assiduité des inscrits et des emplois à temps partiel.

Si un établissement ne satisfait pas aux exigences, le statut d'étudiant résidentiel ne sera pas accordé aux étrangers qu'il a accueillis jusqu'à ce que des améliorations soient apportées.

Les personnes qui souhaitent apprendre la langue japonaise doivent s'inscrire dans une école de langue certifiée par le gouvernement. Le statut de résident étudiant ne sera pas accordé à ceux qui étudient la langue en tant qu'étudiants chercheurs ou auditeurs libres.

L'agence des Services de l'Immigration indique que le nombre d'étudiants étrangers séjournant au Japon a chuté de plus de 90 % en raison de la pandémie de coronavirus, mais que le chiffre a dépassé le niveau d'avant la pandémie pour atteindre plus de 167 000 en 2022.

Cette agence précise que la révision a pour but d'accueillir les étudiants étrangers de manière stable et sans accrocs.