Le Japon et l'UE conviennent de protéger les chaînes d'approvisionnement

Des responsables du Japon et de l'Union européenne se sont rencontrés et ont discuté de la sécurité économique. Ils ont convenu de la nécessité d'éviter une dépendance excessive à l'égard de certains pays et régions pour l'approvisionnement en semi-conducteurs et autres biens.

La ministre japonaise des Affaires étrangères, Kamikawa Yoko, et le ministre de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie, Saito Ken, ont rencontré jeudi à Paris le vice-président exécutif de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis.

Ils ont exprimé leur inquiétude quant à la dépendance de pays tels que la Chine pour ce qu'ils appellent les « biens stratégiques », notamment les semi-conducteurs et les minerais essentiels.

Ils ont également constaté que certaines entreprises inondaient les marchés avec des produits bon marché, et souhaitent donc que l'accent soit moins mis sur les prix. Ils prévoient d'appréhender d'autres considérations, telles que la protection de l'environnement et la défense contre les cyber-attaques.

M. Saito a déclaré : « Le Japon et l'UE ont convenu de promouvoir la construction et le renforcement de chaînes d'approvisionnement transparentes, résilientes et durables, et d'œuvrer à leur extension aux pays partageant les mêmes idées. »