La Turquie suspend ses échanges commerciaux avec Israël en raison de la situation à Gaza

Le ministère turc du Commerce a annoncé jeudi l'interruption de tout échange avec Israël, justifiant sa décision par ce qu'il a qualifié de tragédie humanitaire dans la bande de Gaza.

D'après le ministère, la mesure sera maintenue jusqu’à ce qu’Israël autorise l’arrivée d’une aide humanitaire adéquate dans la bande de Gaza.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a écrit jeudi sur les réseaux sociaux que le président turc Recep Tayyip Erdogan « bloquait les ports pour les importations et les exportations israéliennes ». Le ministre a précisé : « C'est ainsi que se comporte un dictateur ».

M. Katz a ajouté qu'il avait chargé un haut responsable du ministère des Affaires étrangères de « créer des alternatives au commerce avec la Turquie, en se concentrant sur la production locale et les importations en provenance d'autres pays ».

Les chiffres du bureau central des statistiques d'Israël montrent que les importations en provenance de Turquie ont atteint 4,6 milliards de dollars en 2023. La Turquie est le cinquième partenaire commercial d'Israël après la Chine, les États-Unis et deux autres pays.

Le gouvernement turc a imposé des restrictions sur les exportations vers Israël depuis avril. La mesure concerne 54 catégories de produits, dont l'acier et le ciment.