Paris : nettoyage de la Seine avant les Jeux olympiques

Les autorités françaises ont dévoilé une installation souterraine de traitement des eaux pluviales à Paris, construite pour nettoyer la Seine avant les Jeux olympiques et paralympiques de cette année.

L'installation, qui mesure 50 mètres de diamètre et 30 mètres de profondeur, a été ouverte aux médias jeudi. Elle est située au cœur de la capitale à proximité du fleuve.

La Seine sera le site de plusieurs événements lors des Jeux en juillet, août et septembre, notamment le triathlon et le marathon de natation.

Les autorités locales estiment cependant que les installations d'égouts de la ville sont trop vétustes pour le traitement des précipitations et que les eaux de crue se déversent donc dans la Seine. Des voix se sont élevées pour l’amélioration de la qualité de l'eau du fleuve.

La nouvelle installation de stockage d'eau devrait devenir opérationnelle courant mai.

Elle peut stocker temporairement jusqu'à 50 000 mètres cubes d'eau de pluie, entre autre, soit suffisamment pour remplir environ 20 piscines olympiques. L’eau sera ensuite pompée et transférée vers une station d’épuration.

La mairie de Paris prévoit également d'aménager une installation d'épuration des eaux dans le cours supérieur du fleuve et d'aménager des zones de baignade sur trois sites, à l'été 2025.

Lors de la cérémonie d'inauguration du nouveau dispositif, la maire Anne Hidalgo a déclaré que les Parisiens rêvaient de pouvoir à nouveau nager dans la Seine. Elle souhaite par ailleurs que l'amélioration de la qualité de l'eau du fleuve soit un héritage des JO.